La fibre ? oui, mais comment !

Posted on

 

Déployer la fibre optique sur un territoire est un processus très complexe qui requiert plusieurs étapes. À terme la fibre optique remplacera l’actuel réseau téléphonique. Un travail de longue haleine.

La première étape est celle du recensement des boîtes aux lettres, c’est-à-dire du nombre de foyers. C’est une étape majeure qui permet de dimensionner le réseau à construire. Mais cette étape est parfois soumise à des aléas dans son avancement, par exemple lorsque des foyers sont situés dans des rues qui n’ont pas de nom ou de numéro. La commune doit dès lors délibérer afin de dénommer la rue concernée. En Côte-d’Or, cette étape est très avancée.

La deuxième étape consiste, sur la base du recensement, à élaborer l’architecture du réseau optique départemental. Car, pour déployer la fibre optique, de la mêmefaçon qu’existaient des centraux téléphoniques pour accéder à la téléphonie, il faut construire des centraux optiques, puis des artères optiques.

Enfin, la dernière étape consiste à distribuer les lignes optiques dans les habitations. Là encore, de nombreuses autorisations doivent être obtenues pour accéder aux copropriétés, aux infrastructures diverses…

Vous l’aurez compris, la fibre optique, c’est l’avenir mais son déploiement est un exercice réglementé et coûteux.


Le raccordement optique final (pose d’une prise optique chez l’habitant) intervient après que l’abonné ait choisi et contacté son Fournisseur d’Accès à Internet (FAI).


Les premières prises optiques livrées !

Le déploiement de la fibre est au cœur des préoccupations de tous les Départements et de nombreux opérateurs. Aussi, il existe une forte tension mondiale d’approvisionnement qui peut freiner l’avancée des travaux. Néanmoins, en Côte-d’Or, les 1res prises optiques ont d’ores et déjà été livrées à l’exploitant du réseau.

theme shared on wplocker.com